Nous sommes un groupe de citoyens engagés pour le progrès environnemental et la justice sociale. Nous cherchons à former une communauté de contributeurs qui participent au débat politique en formulant des propositions précises de réformes à disposition des élus, des entreprises, des citoyens.

Retrouvez et diffusez le #PEPS sur Twitter

Participez à l'opération

#PartageonsLesSolutions

BOITE A IDEES 
Les Pepsistes ont du talent. Aidez-nous à défendre et à présenter les solutions #PEPS qui favorisent le progrès environnemental et le progrès social. Propositions à partager sur le serveur Discord #PEPS. 
Projet 1 : généralisarion des réacteurs Gillet-Pantone sur les chalutiers et tankers et dur les flottes de véhicules territoriaux. Gain de consommation énergétique : entre 20 et 30 %. 
Projet 2 : Intégration dans les nouveaux bâtiments municipaux d’éclairage à lumière naturelle via concentrateur fibre optique. Une expérience pilote a notamment été menée par la RATP à la station Auber.

Projet 3 : Déploiement des les zones rurales d’éoliennes horizontales à voilure réglable. Avantages : faible emprise au sol, totalement silencieuses, fonctionnent dès un vent à 10 Km/h (contre 35 pour une éolienne classique), très faible coût d’installation (un tiers du prix d’une éolienne verticale, pas de défiguration du paysage.

Projet 4 : déploiement d’unités de retraitement des sacs plastiques en rétroproduction d’essence et de gazole pour consommation par les équipes municipales. Ce système, inauguré à Mons il y a 8 ans s’est surtout répandu au Japon.

Projet 5 : Déploiement de systèmes de recharge des portables et autres outils mobiles des équipes territoriales via des systèmes de récupération de l’énergie ambiante émise notamment par les routeurs WiFi et les antennes téléphoniques. Avantages : recharge gratuite et vite amortie, facilité de déploiement.

Projet 6 : Déploiement plantage arbres fruitiers en ville, accessibles en cueillette aux plus démunis. Comme cela se pratique dans la plupart des communes allemandes depuis plus d’un demi-siècle.

Projet 7 : création d’un zoo-réserve des espèces teritoriales en voie d’extinction (e.g. lérot, faucon crécerelle, zibeline de Bretagne, tortue d’Hermann, etc.). De tels zoos existent dans les pays scandinaves et servent tant au repeuplement qu’à la formation des jeunes générations au respect de ce petit peuple.

Projet 8 : Création de systèmes de collecte des algues vertes avant leur phase pélagique afin de les transformer en aliments consommables par les humains et les animaux (en effet la dulce, principale algue verte polluant les côtes est tout à fait comestible).

Projet 9 : expérimentation des vortex Schauberger afin d’éviter l’enlisement des chenaux fluviaux et les inondations qui en résultent. 

Projet 10 : expérimentation de cultures de végétaux géants, ceci sans engrais ni pesticides , tel que développé notamment au Mexique par celui qu’on a surnommé l’homme qui parle aux plantes.